Diester, l’énergie de nos campagnes

Le Diesel pollue moins que l'essence

25/09/2014

Régulièrement, les franciliens doivent se soumettre à la règle de la circulation alternée. En raison d’un pic de pollution les habitants de Paris et des 22 communes environnantes sont priés de laisser au garage leurs véhicules dont la plaque porte un numéro pair. Le Diesel est bien souvent montré du doigt.

Si la pollution est bien un problème de santé publique, il n’est pas certain que le diesel y soit pour grand-chose. Un petit point s’impose.

En réalité, comme l’explique Jean-Paul Morin, toxicologue et chargé de recherche Inserm à l'université de Rouen, les moteurs diesels modernes (norme Euro 6) n’émettent pas davantage de polluants que leurs équivalents essence. «Les véhicules anciens et polluants représentent moins de 2% des kilomètres parcourus. Il n'y a aucune raison objective de s'en prendre au Diesel» estime l'expert.

Une récente étude du CNRS a caractérisé les particules fines mises en causes dans l’épisode de pollution de la mi-mars. Les principales sources de ces particules sont dans l’ordre l'agriculture puis le chauffage et enfin l’industrie et les transports. On y observe au passage que 70% des particules affectant l’agglomération n’y ont pas leur source et ne sont pas impactées par des actions sur le trafic automobile…

Jean-Paul Morin va plus loin : « Dans la pollution atmosphérique particulaire, souvent incriminée comme la responsable des impacts sanitaires, les émissions de particules par le parc automobile roulant représente 25% des émissions globales, et dans ces 25% seul un petit tiers correspond aux émissions de particules des pots d'échappement des véhicules. Les particules d'usure de pneu et de frein sont maintenant plus importantes quantitativement que les particules émises par les pots d'échappement ». Des chiffres que l’on retrouve dans les analyses du très sérieux Centre Interprofessionnel Technique d'Etudes de la Pollution Atmosphérique. Qu’en est-il réellement du Diesel ?

En fait, si on examine le comparateur mis en place par l’ADEME pour évaluer la pollution des véhicules neufs, le Diesel pollue moins que l’essence – et revient moins cher. 83g/CO2/km pour la Clio diesel qui couvre 15.000 kilomètres avec 696€ de carburant. Et zéro particules. La championne des essences, la Fiat 500 Twin air, qui émet 90g/CO2/km demande 983 € de sans plomb pour couvrir la même distance.

Pas de particules (grâce aux nouvelles normes et aux filtres), moins de CO2, le diesel a un bel avenir devant lui.

D’autant qu’il incorpore déjà un biocarburant écologique et produit chez nous : le Diester.

Pour en savoir plus sur les avantages du Diester rendez-vous sur la page : les 5 atouts majeurs du biodiesel.